Quel oiseau du jardin porte un petit béret bleu ?

Mésange_bleue_FJa

 Mésange bleue (mâle)

La Mésange bleue (Cyanistes caeruleus)

Plus petite que sa cousine charbonnière, la mésange bleue est un oiseau vif et délicat. On la rencontre dans les bois de feuillus clairs et les bosquets, le long des haies naturelles, ainsi que dans les parcs et les jardins arborés, y compris au cœur des grandes villes.

C’est l’un des rares oiseaux de France dont le plumage comporte du bleu : ses ailes et sa queue sont bleu pâle, le dessus de sa tête – que l’on désigne par le terme de « calotte » chez les oiseaux – est bleu vif souligné de blanc chez le mâle (d’un bleu un peu plus terne chez la femelle).

La mésange bleue construit son nid dans un arbre creux et utilise volontiers les nichoirs artificiels. En installer un dans son jardin est un moyen très efficace d’attirer, mais aussi de protéger, ce petit oiseau attachant. Il faut en prévoir un dont le trou d’accès mesure 26 mm de diamètre, car au-delà de 28 mm, la mésange charbonnière pourra passer et c’est elle qui y fera son nid. Cela dit, rien n’empêche d’en placer un second pour cette dernière, à l’autre bout du jardin, bien au contraire !

Quel oiseau possède un miroir sur l’aile ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERA Canard colvert (femelle)

Le Canard colvert (Anas platyrhynchos)

Sur l’aile des canards de surface, c’est-à-dire ceux qui barbotent au lieu de plonger sous l’eau pour se nourrir, se trouve une zone rectangulaire colorée, appelée le miroir (ou encore le spéculum). Le miroir est présent chez les canards mâles, au plumage coloré, mais également chez les femelles, dont la coloration brunâtre tachée de noir continue un camouflage efficace pour couver leurs œufs dans les herbes.

Le miroir a souvent des reflets métalliques. Chez le canard colvert, il est bleu-violet bordé à l’avant et à l’arrière d’une ligne blanche. Chez d’autres espèces, comme par exemple la sarcelle d’hiver ou le canard souchet, il est d’un joli vert émeraude.

On pense que le miroir joue un rôle lorsque les canards volent en groupe : il permet à ceux qui se trouvent derrière d’anticiper les changements de direction de ceux qui les précèdent, grâce aux variations de teinte du miroir, qui apparaît noir ou coloré en fonction de l’angle sous lequel il est éclairé. Le miroir permet aussi aux canards mâles de repérer facilement une femelle de sa propre espèce, un détail que les ornithologues utilisent eux aussi pour identifier les canards femelles !

Quel oiseau se cachait sur la photo ? (2)

Bien qu’il soit totalement à découvert, je trouve que cet oiseau n’est pas simple à trouver tant il se confond avec son environnement. Si vous ne l’avez pas encore vu, la réponse se trouve ci-dessous. Et l’avez-vous reconnu ?

Il s’agit d’un verdier d’Europe (Carduelis chloris), reconnaissable au trait jaune qui borde son aile, à son ventre jaune-vert et à sa tête grisâtre.

Le saviez-vous ? Bien qu’ils se ressemblent, on peut différencier le verdier mâle de la femelle :
• essentiellement jaune-vert uni, dessous comme dessous, c’est un mâle,
• plus terne, avec notamment le dos lavé de brun et de vagues stries sombres dessous, c’est une femelle.

Ici, il s’agit donc de toute évidence d’une femelle !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Quel oiseau se cachait sur la photo ? (1)

L’oiseau était plutôt facile à trouver, mais pour ceux qui ne l’auraient pas encore vu, la réponse se trouve ci-dessous. Et l’avez-vous reconnu ?

C’est une mésange charbonnière (Parus major), reconnaissable à sa tête noire avec les joues blanches et à son ventre jaune divisé en deux par une « cravate » noire.

Le saviez-vous ? Selon la largeur de sa « cravate », on peut déterminer le sexe d’une mésange charbonnière :
• cravate large (et ventre jaune intense), c’est un mâle,
• cravate fine (et ventre d’un jaune moins soutenu), c’est une femelle.

Ici, il s’agit donc vraisemblablement d’un mâle !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA